Mon premier tatouage!

Mon premier tatouage!

Bonjour bonjour!

Ce mois-ci c’était mon anniversaire, et je vous avais dit qu’il était dans mes habitudes de me faire un petit cadeau à moi-même, et cette année j’ai décidé de m’offrir mon premier tatouage.
Cela fait des années que j’y réfléchis, et je vous avoue que j’en avais marre d’attendre, alors j’ai attrapé mon téléphone et hop rendez-vous dès le lendemain pour discuter de mon projet chez Karavan Tattoo à Saint Etienne. J’avais repéré ce salon grâce à sa magnifique vitrine à l’étage d’un bel immeuble et je ne me suis pas trompée d’endroit.

L’endroit est splendide, c’est également une galerie d’art, et on est très bien accueilli. Je me suis sentie assez à l’aise, malgré le stress, donc j’étais plutôt contente. Mon projet personnel est donc prévu pour la fin du mois de septembre et sera terminé fin octobre. Mais je suis du genre impatiente, et j’en voulais un tout de suite, alors j’ai demandé un flash aussi, parce que j’aime beaucoup son travail que j’avais pu observer sur Instagram ou Facebook. Il en propose de magnifiques, présentés sur des tableaux décorant un mur du salon. Le choix a été très difficile, mais j’ai finalement opté pour un oiseau. Le choix de l’emplacement a été tout aussi compliqué. J’étais partie pour l’arrière du bras droit, mais plus le rendez-vous approchait, plus je doutais, et j’ai finalement décidé de le faire sur les côtes droites et je suis ravie!

Je vous présente la petite bête!

Petits conseils si vous souhaitez vous faire tatouer.

N’écoutez pas tout ce qu’on vous dit
Même si certaines personnes vous donneront de bons conseils, au final, c’est plutôt rare.
Parce qu’on va essayer de vous dire d’aller voir tel ou tel tatoueur, parce qu’il est « trop doué » ou que c’est un « vrai artiste lui » ou autres idioties du genre, sous prétexte qu’ils ne connaissent pas celui chez qui vous souhaitez aller. C’est à vous que le tatoueur et son travail doivent plaire,  alors fouinez partout, regardez leur travail, pour trouver celui qui vous conviendra le mieux et avec lequel vous vous sentirez à l’aise. Personnellement, ça m’a beaucoup aidé de trouver quelqu’un avec qui j’étais en confiance, car se faire tatouer sur les côtes alors qu’on est complètement complexé par son corps c’est difficile.
Un autre sujet pour lequel il ne faut pas écouter les gens : la douleur. Quand j’ai discuté avec des gens de mon changement d’emplacement sur les côtes, j’ai entendu toutes sortes de choses très encourageantes : « ouh tu vas souffrir », « tu risques pas d’en faire un deuxième après ça », ou « t’es taré ». OK, merci.
La douleur, c’est quelque chose de très personnel. Vous le savez si vous êtes plus ou moins douillet, personne ne peut le savoir à votre place. Je ne suis pas douillette, mais ce genre de réflexion m’a fait croire que malgré ça, j’allais vraiment souffrir, et ça m’a énormément stressé. Au final, je n’ai pas eu mal, c’était à des années lumières de la souffrance dont on m’avait parlé. Ce qui m’a le plus gêné en fait, c’est de garder mon bras au dessus de la tête pendant une heure. On ne va pas se mentir, ça peut faire mal, mais ne vous inquiétez pas outre-mesure.

Communiquez bien avec votre tatoueur
Mon tatoueur m’a expliqué que beaucoup de personnes avaient peur de lui demander des changements dans leur projet tattoo, un détail, l’emplacement etc, et que les gens s’excusaient énormément lorsqu’ils demandaient un changement. Mais il considère que cela fait partie de son travail, qu’il est là pour nous faire plaisir et que par conséquent ça ne le dérange aucunement, alors n’hésitez pas à contacter votre tatoueur si vous avez des doutes ou d’autres idées. C’est quand même permanent ces petites choses, alors autant que ça vous plaise à 100% ^^

Prenez en bien soin
On voit toutes sortes de protocoles de soins pour tatouage sur internet, il est donc difficile de savoir ce qui est le mieux à faire, mais si vous avez bien choisi votre tatoueur, le mieux c’est de l’écouter lui, et tout se passera très bien. Pour moi c’était : lavage au savon doux matin et soir, ainsi qu’un désinfectant type biseptine mais seulement pour les premiers jours, et bepanthene pommade 3-4 fois par jour, pendant 15 jours. Mettez des vêtements en coton, auquel vous ne tenez pas trop aussi, parce que la bepanthene ça tâche un peu! Le mien a très bien cicatrisé, en moins de 15 jours c’était bon, mais il faut tout de même bien continuer les soins!

C’est une expérience que j’ai adoré, et que j’ai hâte de revivre. Maintenant, je trouve mon corps plus joli! J’ai une belle petite oeuvre d’art sur la peau, et ça fait du bien! Vivement le mois de septembre, l’attente va être longue!

Bonne journée tout le monde! Passez une belle semaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *